Conseils de base en hygiène de vie

Une bonne hygiène de vie permet à l’organisme de rester équilibré et constitue la meilleure des médecines préventives.
Toutes les bonnes habitudes au quotidien sont autant de mesures saines et ont un impact favorable sur la santé si elles sont appliquées sans contrainte, sans quoi les frustrations engendrées annuleraient leurs effets positifs.
Il faut donc savoir écouter son corps et son esprit et s’accorder de petites exceptions de temps à autre sans culpabilité. Prendre le temps d’une grasse matinée un dimanche matin au lieu d’aller faire son footing habituel n’a rien de préjudiciable si c’est votre corps qui vous l’a suggéré et si vous le faites sans culpabiliser et en étant persuadé que cela vous sera de toute façon bénéfique.

Sachez que l’hygiène de vie a des répercutions importantes sur l’espérance de vie. Une équipe de chercheurs de l’université de Cambridge (Royaume-Uni), en partenariat avec le Medical Research Council, a mené une enquête sur 20 244 individus pendant 14 ans (1993-2007), dont 1 987 sont décédés en cours d’enquête, afin de déterminer l’impact du mode de vie sur l’espérance de vie. L’étude conclut que le "mode de vie idéal" - absence de tabac, consommation d’alcool égale ou inférieure à un demi verre par jour, consommation de 5 fruits et légumes par jour, exercice physique d’une demi heure par jour - majore l’espérance de vie de 14 ans par rapport au cumul de quatre facteurs de risque. Le cumul des quatre facteurs de risque (tabac, alcool, manque de fruits et légumes et d’exercice physique) multiplie le risque de décès par 4,4, trois facteurs, de 2,5, deux facteurs de près de 2 et 1 facteur de 1,4.

Une bonne hygiène de vie commence dès le matin avec un réveil et un lever en douceur, pensez à faire quelques étirements le temps que vous êtes allongé, passez ensuite en position assise au bord du lit et restez ainsi quelques instants avant de vous lever complètement.

Apportez une attention particulière à vos repas (voir hygiène alimentaire) et évitez les excès répétés d’alcool et d’aliments qui ne vous conviennent pas.

Pratiquez régulièrement une activité physique que vous choisirez en fonction de vos goûts, de vos aptitudes et de votre âge. Encore une fois, sachez respecter votre nature, ne vous forcez pas à faire une activité parce qu’on vous a dit que c’était bien ou parce que c’est un phénomène de mode.

Oxygénez votre organisme et évitez dans la mesure du possible les endroits confinés, enfumés ou pollués.

Pour finir, essayez d’avoir un bon sommeil, réparateur et d’une durée suffisante , adaptée à votre organisme.
Dormez sur un lit ferme, voire dur, dans une chambre peu chauffée (maxi 16 °) et supprimez tous les excitants à partir du milieu de l’après-midi.

Pour plus de renseignements, contactez-moi :
Par téléphone : 06 79 22 25 89
Par mail